Un air de Waylon Jennings : Jack Asselin

S’il y avait une université du country, il se devrait d’y avoir un cours entier consacré à un des monstres sacrés de la musique qu’on aime qu’est Waylon Jennings. Car pour comprendre l’essence du country non aseptisé, sa version Outlaw (celle que je préfère), il faut écouter, apprendre la musique de ce Texan. Et si cette université existait, il va de soi que Jack Asselin serait parmi les meilleurs étudiants du cours portant sur l’auteur de « Luckenbach, Texas ».

Car Jack, récipiendaire de la deuxième place lors du dernier Prix Étoiles Stingray du Festival Western de St-Tite ne s’en cache pas, Jennings comme des artistes plus contemporains tels que Steve Earle, Jamey Johnson et Townes Van Zandt comptent parmi ses influences marquantes. Et cela s’entend sur « Gasoline ». En plus d’un visuel à la fois authentique et moderne, voilà, au plan musical, un album nouveau et innovateur dans le paysage country québécois. Un gros bravo, c’est à souligner !

Réalisé au studio ARB avec la collaboration des talentueux Francis Malo, Alexandre Rivest-Blais, Sam Venne, Francis G. Veillette, Gabriel Girouard, Dave Caron et Ariane Beaudry, les textes et les musiques des 11 pièces de l’album sont de Jack Asselin. On y sent une souffrance réelle, mais qui, à force de courage et de combats, devient une rédemption pour le talentueux auteur-compositeur-interprète de Joliette et, pour nous, une œuvre originale et significative qui entre dans une oreille pour ne pas en ressortir de l’autre.

Pour découvrir (et adopter) : https://lacabanemusique.com/artistes/jack-asselin/

______________________________________________________________________________________________________

La parole à Jack Asselin

À ce jour, de quoi êtes-vous le plus fier dans votre carrière ?
De ne jamais avoir lâché, ne jamais avoir baissé les bras. Je suis fier de toutes les petites marches que j’ai montées au fil des ans. Aussi, de pouvoir prouver à mes filles que les rêves peuvent se réaliser si l’on y croit et qu’on travaille sans relâche, et que mes parents puissent enfin comprendre les paroles que je chante!

Quels sont vos prochains projets de carrière ?
Aller le plus loin possible. Ne se fixer aucune limite. Pousser le rêve au maximum. Essayer d’écrire les meilleures chansons possibles, toujours en quête de LA «toune» parfaite, et être là pour la musique et seulement la musique seulement. Toujours repousser les frontières, c’est ça notre travail.

Avez-vous un mot de la fin ? Quelque chose que vous aimeriez dire à nos lecteurs.
Merci de votre écoute et votre support est plus qu’apprécié. J’espère que vous aimerez!

______________________________________________________________________________________________________

Stéphane Lévesque

Rédacteur : Stéphane Lévesque